Quelle ironie...un deuil national pour ces victimes de ce qu'ils combattaient le plus: la connerie!
Ces sâles gosses sont morts en héros. 
Arrivés là haut c'est Cavana et Choron qui vont être heureux de les voir arriver pour reprendre leurs blagues potaches, grivoises mais si nécessaires à notre équilibre, à la chose publique...

Je reprends le dessin publié par Anne "Le bruit des vagues" car je le trouve vraiment dans la veine de Charlie Hebdo.

Vous trouverez ici beaucoup de dessins en hommage à Charlie Hebdo : http://jesuischarlie.tumblr.com/

 

 

 

101423969

 

Hier matin quand j'ai appris que Wolinski, Charb, Tignous et surtout (pour moi) Cabu faisaient parti des victimes, j'ai pleuré. J'ai pensé à eux, pacifistes, insolents, iconoclastes, jamais dans la haine mais dans la dérision, la rigolade...Ils ont été massacrés par des gens incultes, qui n'ont rien compris, aveuglés par la bêtise et le fanatisme.
Ce sont des lâches qui sont arrivés sur-armés, masqués, face à des personnes armés de leurs seuls crayons, de leurs gommes et de leurs rires, de leur humour potache.
Ces artistes étaient de vrais pacifistes un peu anars qui se battaient contre l'intolérance et l'obscurantisme sans avoir l'air d'y toucher, avec humour.
Alors ne nous laissons pas bouffer par la haine contre une communauté ou une autre. Ce serait se tromper de combat.
Restons vigilants car ces artistes ces journalistes étaient un vrai rempart contre l'intolérance, contre les extrémismes et c'est précisément ça qu'on a voulu briser.
Alors oui je suis triste et en colère d'avoir perdu des amis qui ont accompagné une bonne partie de ma vie, qui ont contribué à mon esprit de tolérance, à mon désir d'aimer l'autre sans me laisser enfermer par des systèmes, par des chapelles. Je me suis rendue compte hier que ces gens ont contribué, malgré moi, à mon éducation civique.